One Light only

One light, yes only one light ! A few months back, a fellow photographer asked me what material I was using on some of my pictures. He insisted on knowing what lighting system I used on all my shoots. I didn’t understand at first because my lighting set up is everything but complicated. So I answered him briefly that I was only using a single bare speedlite and sometimes when the weather allowed it, I used it with a silver reflective umbrella like the picture above shot in October 2013.

YZ6B4854blog post

He was shocked by the info and thought I was using a much more expensive system. Well for me this system was already expensive ! Even if a lot of brands now offer cheaper solutions for lighting with speedlites, I decided back then to invest into a canon 600ex-rt and it’s wireless remote. And for me this piece of kit isn’t cheap. Of course it is cheap if you compare it to “professional”, more powerful systems like the Elinchrom Quadra, The profoto B1 or The Broncolor move. But we’re not fighting in the same league here and comparing them in terms of price and quality doesn’t really make sense.

So, for a year that, is how I learned to use a flash on my photography. If you know a little bit about my work you know that I often shoot outdoors. So basically I use off flash for fill light or when shooting just after sunrise or just before sunset. It helps me having these dramatic looks on some of my early pictures. And in some situations I use artificial light to reduce the dynamic range of certain scenes where darks and highlights are too extreme.

Cliquez ici pour la version Française !

“One light, yes only one light !” J’ai eu un mal fou à traduire correctement cette phrase, et j’ai finalement abandonné. Mais cette phrase résume bien la façon dont j’ai travaillé pendant un an. Pour ceux qui connaissent un peu mon travail, vous savez que je travaille régulièrement en extérieur. Le soleil est mon ami et parfois j’amène mon autre ami flash cobra avec moi. Il y a quelques mois, un ami photographe m’a demandé quel matériel j’utilisais pour éclairer mes scènes. J’étais un peu surpris par cette question car il n’y a rien d’extraordinaire dans le matériel que j’utilise. Je n’utilise qu’un seul flash et parfois je l’accompagne d’un parapluie argenté (réflecteur). Ce fut le cas pour la photo plus haut de Sandra réalisée en Octobre 2013 !

D’une certaine manière il était surpris par ma réponse car il pensait que j’utilisais un système plus onéreux. Ayant choisi de rester chez canon en achetant le 600ex-rt et sa télécommande, je trouve ce système tout de même assez cher. Evidement si vous le comparez à des système plus puissants et encombrants comme le quadra de chez Elinchrom, le B1 de profoto ou encore le Broncolor Move, ma solution paraît bien cheap. Mais comparons ce qui est comparable. Cela dit, ce type d’exercice n’a pas vraiment sa place dans cet article.

C’est donc ainsi que j’ai appris à travailler, à sculpter mes scènes pendant plus d’un an. J’ai longtemps cru, à mes débuts que je devais absolument posséder un maximum de matos hors de prix pour faire de meilleures photos ou que ça ferait de moi assez rapidement un meilleur photographe. Le fait de ne pas avoir une thune m’a permis d’apprendre à contourner ce problème materiel, à me creuser la tête un peu plus et à être un peu plus créatif. Un petit regard sur la météo, se lever tôt ou attendre le coucher du soleil pour une lumière plus douce et des ombres plus agréables, devient une habitude.

Playing with only one speedlite for me was a good introduction to flash photography. Unfortunately like a lot of starting photographers I thought I would make better pictures by breaking the bank and investing in multiple expensive head flashes. I went down this road at the beginning when I thought buying the most expensive gear would help me be a better photographer. With only one light, you already have at your disposal a tool that offers you a wide range of looks to choose from and I still believe it is the best way to learn how light behaves on a scene.

I usually play with my shutter speed to “kill” a little bit of the ambient light. This of course is difficult to achieve in mid day as the power of your light source is insufficient. But this shouldn’t be an issue if you avoid shooting outside “golden hours”. For the placement of my speedlite, it will often depend on the body position of the artist I’m shooting with, the scene and the way you want your shadows to behave. But looking at my pictures today, I can say that I often place my light at a 45 degree angle to create enough contrast and shadows to give more depth to my model. The height will depend on the pose or movement, if the subject is crouching, standing or jumping.

I’ve worked during a whole year with only natural light and a single speedlite when necessary. I see incredible photographers making crazy pictures with little material, so I truly believe that you have no excuses not to make great photography. It will all depend on your ideas and on the way you will work things around to overcome the technical weaknesses of your material. I won’t let my tools stop me from making great pictures !

Cliquez ici pour la version Française

Explorer les possibilités d’un seul et unique flash était pour moi un belle façon d’apprendre et de comprendre le comportement de la lumière sur une scène. N’avoir que cette unique source de lumière me permet déjà de faire une très grande variété de choses. Les scénarios sont multiples ! Jouer avec les contrastes, les ombres, et le flash, dans certaines situations a été un beau complément de la lumière naturelle. Je joue souvent avec ma vitesse d’obturation pour modifier l’exposition générale pour des scènes plus sombres en journée, pour ainsi donner une ambiance plus dramatique à ma scène.

La position de ma lumière va dépendre du lieu, du mouvement et de la position de mon artiste. En regardant mon travail aujourd’hui, je peux dire qu’en règle générale, je choisis un angle de 45 degrés, mais ce n’est pas systématique. Pour la hauteur, tout dépendra de mon artiste puisque ce dernier peut se retrouver au sol, debout ou en plein saut. Beaucoup de photographes incroyables réalisent des photos de dingues avec si peu de matériel. Je suis donc persuadé que nous n’avons aucunes excuses de ne pas réaliser de supers clichés. Tout dépendra de vos idées et de la façon dont vous allez contourner les faiblesses et limitations de vos outils. J’essaie au possible, pour ma part, de ne pas laisser mon materiel brider ma créativité.

One Light onlyhazekware
2370

2 comments on "One Light only"

  1. Merci pour l’info, j’ai apprecié la qualité de ton article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *