Don’t take your monitor for granted Feat. the BENQ SW321c

Français

C’est peut-être l’une de mes plus grandes erreurs à mes débuts en tant que photographe. Minimiser l’importance d’un bon écran et vous pouvez ajouter à cela l’importance d’un écran correctement calibré. Cela peut sembler stupide pour beaucoup mais lorsque j’ai débuté mon activité, je me suis dit “hé, j’ai un MacBook pro, les plus grands travaillent avec, et ils sont sacrément chers, donc l’écran doit forcément être très bon en sortie d’usine”.

J’avais tort…

J’ai eu quelques retours étranges sur certaines de mes images, mais je n’y avais pas vraiment prêté attention. Certaines de mes images imprimées n’était pas conforme à ce que j’avais sur mon écran, mais je pensais que c’était peut-être la faute de mon imprimeur. Et puis en 2016, j’ai fait ma première grande exposition, et pendant cette période je ne travaillais plus sur un MacBook pro mais sur une station de travail dell. Le responsable de l’impression de cette exposition m’a appelé directement et m’a demandé à lépoque si cette teinte magenta sur certaines de mes images était intentionnelle et si la profondeur des noirs très accentuées étaient délibérés.

Le vernissage : Ma première exposition / Vlog #7

Au début, je pensais que nous ne regardions pas les mêmes images, mais j’ai découvert par la suite mon erreur et qu’il me manquait quelque chose. Mes couleurs n’étaient pas précises et certains détails dans les ombres disparaissaient complètement à cause de mon écran. Avec le budget que j’avais à lépoque, je me suis procuré le moniteur Benq PD3200U de 32 pouces et j’ai rapidement compris ou était mon erreur. La différence était indéniable…

Je calibre désormais mes écrans régulièrement avec le “I display pro” et l’écran 32″ m’a de suite énormément aidé à ne rater aucuns détails. Mes tirages me revenaient et ressemblaient davantage aux images que j’avais initialement sur mon écran, plus de mauvaises surprises… J’étais content, ou presque…

Avec les années, on gagne en expérience, on forme son œil et chaque détail a désormais son importance. Pour les projets d’envergures je voulais m’assurer que j’avais les bons outils pour fournir le meilleur travail possible. Et c’est là que le BenQ SW321C entre en jeu.

Le Paper Color Sync Technology ou Technologie de synchronisation des couleurs du papier pour simuler un effet d’impression photo à l’écran, le Uniformity Technology for Screen-Wide Color Accuracy pour des couleurs authentiques sur l’ensemble de l’écran et 99 % de l’espace de couleur Adobe RGB avec la technologie IPS ont été les principales raisons pour lesquelles cet écran a retenu mon attention.

Cet écran a une profondeur de couleur de 10 bits qui permet des dégradés de couleurs fluides, ce qui n’est pas le cas avec un écran 8 bits. La technologie d’uniformité (Uniformity Technology for Screen-Wide Color Accuracy) offre des couleurs précises sur l’intégralité de l’écran. J’utilise le logiciel Palette Master Element fourni avec l’écran pour le calibrer. Il est facile à installer, j’étais rapidement prêt à travailler. La Shading hood est vraiment utile, surtout pour moi, car j’ai une fenêtre placée légèrement derrière mon bureau. Bien sûr, je travaille toujours avec les stores partiellement ou complètement baissés car je préfère que mon écran soit l’élément le plus lumineux de ma pièce chaque fois que je que je retouche une image ou travaille sur une vidéo.

Je l’ai dit plus tôt, Le BenQ SW321C répond aux normes de couleur les plus élevées en couvrant 99 % de l’espace de couleur Adobe RGB, 100 % de l’espace sRGB/Rec.709 et 95 % de l’espace DCI-P3/Display P3 pour offrir une représentation réaliste des couleurs pour presque tout type de travaux. Je peux enfin régler mes hautes lumières, noirs, ombres et contrastes avec beaucoup plus de précision, et ne plus me soucier des résultats sur papier.

Le petit Hotkey Puck G2, un outil utile pour moi car mon écran est parfois un peu hors de ma portée. Je peux me plonger dans les menus et changer les paramètres de mon écran rapidement sans avoir à toucher directement l’écran.

J’aime le design général de l’écran et les multiples ports disponibles qui le rendent facile à utiliser avec un PC de bureau, ou n’importe quel ordinateur portable… et enfin j’oublier, le prix…

Si vous souhaitez acheter un écran de ce niveau de qualité de nos jours, vous devrez payer une somme d’argent conséquente.  Le Benq SW321c est disponible en Europe aux alentours de 1,8k €. Après des mois d’utilisation, je peux vous assurer que vous en aurez pour votre argent. Il sera très certainement hors de portée pour certains, mais si vous envisagez de vous investir sérieusement dans la photo, si vous voulez faire de la photographie votre profession, votre principal revenu, alors la question de posséder ou non un écran haut de gamme se posera bien assez tôt .

Je ne voulais pas me précipiter dans ce “review” sans l’utiliser pleinement sur plusieurs projets, et je ne parle et ne vante les merites que d’outils que j’utilise moi-même pour mes travaux. J’ai payé mon premier moniteur BenQ au prix fort et je l’utilise toujours à ce jour. Le BenQ SW321c en revanche m’a été envoyé par BenQ et bien sûr, vous l’avez deviné, je vais le garder. BenQ m’a assuré dès le départ que j’étais libre de dire ce que je voulais sur ce moniteur. Mon retour sur cet écran est don sincère, mais il était important pour moi que cette information vous soit communiquée.

Et vous? Dites-moi dans les commentaires ci-dessous, qu’utilisez vous comme moniteur pour vos retouches ? D’autres écrans à nous conseiller ?

Plus d’infos sur l’écran :

https://www.benq.eu/fr-fr/monitor/photographer/sw321c.html

Ou le trouver : https://cutt.ly/mgDY46X

ou https://www.ldlc.com/fiche/PB00336944.html

English

This is one of the biggest mistakes I made during my early years as a photographer. Minimizing the importance of a good monitor. And you can add on top of that the importance of a well-calibrated screen. This might sound stupid to a lot of you, but when I started I thought “hey, I have a MacBook pro” I see a lot of photographers working with them and they are bloody expensive so the screen must be good enough straight out of the box.

Boy was I wrong…

But then I had weird feedbacks on some of my images but didn’t really pay attention. I had weird results on some of my printed my images but thought maybe this was the printer’s fault. And then in 2016, I made my first big exhibition, and during that time I was no longer working on a MacBook pro but on a dell workstation. The person in charge of the printing for this exhibition called me directly and asked me if that magenta tint on some of my images was on purpose and if the blacks were deliberately crushed on others.

The opening; My first exhibition / Vlog #7

At first, I thought that we were not looking at the same images but then I discovered I was missing something, my colors were “off” and some of the details in the shadows were buried by my screen. So with the budget that I had later on I purchased this 32″ inch PD3200U Benq monitor and quickly saw what and why I was doing things wrong. The difference was night and day.

I now calibrate my screens regularly with the “I display pro” and the bigger screen helped a lot for all those details. My prints came back to me and looked more like the images I initially had on my screen, no more bad surprises… I was happy, or sort of…

With the years, you gain experience, you train your eye and every detail now have its importance. For big projects, I wanted to be sure I had the right tools to deliver the best work I can. And that’s when the BenQ SW321C comes in. Paper Color Sync Technology to Simulate Photo Print Effect on Screen, Uniformity Technology for Screen-Wide Color Accuracy, and 99% Adobe RGB Color Space were the main reasons this screen got my attention. This screen has 10-bit Color Depth which allows smooth colour gradations. No more bending in solid blue skies that you might get with an 8 bit screen. The uniformity technology offers precise colour from corner to corner for a consistent viewing experience. I now use the Palette Master Element software provided with the screen to calibrate it. It’s easy to set up, I was quickly ready to work. The Shading hood is really welcome here especially for me with because I have a window placed slightly behind my desk. Of course, I always work with the blinds partially or completely down because I prefer having my screen being the brightest element in my room every time I colour grade and retouch an image or a video.

I said it earlier this screen will give you 99% of Adobe RGB, 100% of sRGB/Rec. 709, and 95% of DCI-P3/Display P3, which should give you realistic colour representation for almost all your work. I can finally finetune my blacks, shadows and contrast much more precisely, and also not worry (or at least less than before) about the results on paper.

I also like this little Hotkey Puck G2, a useful tool for me because my screen is sometimes a bit out of reach. I can dive in the menus and change the settings of my screen quickly without messing directly with the monitor.

I like the overall design of the screen and the multiple ports available makes it easy to use it with a desktop PC, or any laptop… and last but not least the price…

If you wish to purchase a screen of that level of quality these days you will have to pay a ton of money.  The Benq SW321c is available in Europe around 1.8k €. After months of use, I really belive you get plenty for your money. It will still be out of reach for some, but if you consider getting serious about your work, if you want to make photography your profession, your main income, than you have to seriously consider owning a high end screen.

I didn’t want to rush into a review without fully utilizing it on multiple projects, and never review a product that I don’t use in my own workflow. I paid my first BenQ monitor full price and loved it, but this one was sent to me by BenQ and of course, youv’e guessed it,  I am going to keep it. BenQ told me I was free to say whatever I want about this monitor. So this is my honest opinion, but I thought that this piece of information was worth to mention.

Guys, tell me in the comments below, what do you use, what monitor do you use for editing, and retouching? Tell me in the comments below. Any cool screens you want to recommend ?

More info about the screen:
https://www.benq.eu/en-eu/monitor/photographer/sw321c.html

Plus d’infos : https://www.benq.eu/fr-fr/monitor/photographer/sw321c.html Chopez le votre/

Grab yours: https://cutt.ly/mgDY46X

or https://www.ldlc.com/fiche/PB00336944.html

Don't take your monitor for granted Feat. the BENQ SW321chazekware
20

2 comments on "Don’t take your monitor for granted Feat. the BENQ ..."

  1. Raymond Firer on

    As a one-time professional photographer (way back in the relatively early days of colour film) the only “monitor” we had was our eyes. These days I an just a dabbler, but I have come across the problem of a poor monitor. Recently I sent a batch of dance photographs I had taken of my daughter, a ballerina, and on my screen, they looked great. Viewing them on her Macbook Pro, she could see that the black background was patchy!

    Oh well! Back to the drawing board for much more careful work.

    Always enjoy your videos. Thanks.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: